/, datsun, histoire/Nissan au 24h du mans 1975-76

Nissan au 24h du mans 1975-76

nissan au mans 1975 1976

les voitures nissan au mans en 1975 et 1976

Il est tout d’abord important de signifier que les participations aux 24h du Mans 75 & 76 ne sont pas du fait de Nissan corporation mais de privés.

La première participation officielle de Nissan est donc 1986.

http://www.24h-lemans.com/fr/actuali…707_15342.html
http://www.endurance-info.com/fr/lhi…eures-du-mans/

La voiture utilisée pendant les deux courses (75 et 76) était la même voiture

En effet, les équipages et écuries 1975-76 étaient privés (André Haller,  Hans Schuller et Benoit Maechler) et Nissan a exprimé son mécontentement suite au problème de communication d’une course aussi prestigieuse impliquant la marque dans un accident tragique.

Nissan a alors nié toute association de cet événement avec son nom.

La voiture utilisée pendant les deux courses (75 et 76) était la même voiture contrairement à ce qu’on peut penser.
Quelles que soient les manipulations faites par l’équipe pour faire qualifier leur voiture en 1976, elle était bel et bien la même qu’en 1975, une caisse de 240Z engagée comme 260Z.

La Datsun 240z #72 pilotee par Schuller/Haller/Maechler

La #72 Datsun 240z pilotee par Schuller/Haller/Maechler

La plaque d’immatriculation d’usine « TKS33 SU 6466 » ne permettait pas un roulage légal et était une simple plaque temporaire pour les exportations depuis le Japon.
Elle désignait en réalité une 260Z à conduite à gauche qui a participé au rallye TAP au Portugal.

La voiture du Mans était une conduite à droite car issue d’une des deux voitures d’usine préparées pour les courses des « Springbok Trophy Séries » en Afrique du Sud.

datsun 240z premiere classée au mans en 1975

La 1ere japonaise classée au mans en 1975

datsun #73 au mans en 1976

datsun #73 au mans en 1976

La datsun #72 au mans en 1975

Ces 2 autos ont porté les numéros N°15 (Groupe V) et N°16 (Groupe IV) (cf. Kyalami Daily Mail, Chatz-Mort et Takahashi-Tohira).
Les voitures de rallye à l’époque de Nissan étaient souvent très fatiguées et vendues à des particuliers pour économiser le trajet retour au Japon où elles auraient été le plus souvent détruites.
La N°15 laisse d’ailleurs apparaître de nombreux indices que l’on retrouve aussi sur la voiture « du Mans ».

Par exemple, la dénomination Groupe V implique l’utilisation de panneaux en fibre de verre contrairement aux Groupe IV et les photos dramatiques de la voiture accidentée en 1976, confirment son identité par l’absence de ces éléments ayant fondu sous l’effet de la chaleur de l’incendie.
La voiture du Mans était donc la Groupe V, mais notée sur les fiches d’inscription comme une Groupe IV en 1975 et en 1976 (sous un type châssis HLS30, ce qui correspond bien à une 240Z).
Pour ces deux années consécutives, la date de construction était donnée pour 1974 (année correspondant à la 260Z) alors que la voiture avait en fait couru en Afrique du Sud en 1973 et a été en réalité construite en 1971 car déjà en 1972, elle sillonnait les pistes des championnats japonais.
La voiture de base au proto du Mans n’était donc même pas une « Datsun » puisque cette marque était destinée à l’exportation, sauf pour certain utilitaires vendus au Japon jusqu’en 2001, mais une « Nissan Fairlady PZR » type PS30-SB. Ces versions spéciales étaient issues de la ligne de production mais alimentées des aciers spéciaux, allégées et renforcées côté châssis là où nécessaire par rapport aux modèles standard.
Il ne faut pas confondre ces versions spéciales avec les fameuses Nissan Z432 (type PS30) vendues au grand public avec le moteur « S20 » (432 comme 4 soupapes par cylindre, 3 carbus horizontaux, 2 arbres à came).

datsun fairlady z 432

Datsun Z type 432 ps30 1969

L’inscription de cette même voiture au Mans en 1975 et 1976 était donc un tour de force vis à vis du règlement.

Démontrant la difficulté d’homologuer ces autos exotiques en Europe et probablement encore une preuve qui exclut toute participation officielle de Nissan à l’époque qui aurait sans doute les moyens d’’une inscription plus « claire ».

By |2018-05-02T23:29:26+00:0028 mars, 2018|

About the Author:

One Comment

  1. Lynell 10/08/2018 at 2:39 - Reply

    I’m not easily imseesprd. . . but that’s impressing me! 🙂

Leave A Comment